jeudi 16 avril 2015

LA FAUSSE PROMESSE D'UNE ÉNERGIE PROPRE



Le constat est inquiétant : certaines des solutions préconisées pour produire de l'énergie 'propre' ont l'effet inverse. C'est ainsi que les biocarburants contribuent en fait à l'augmentation des émissions de CO2.

Un documentaire diffusé le 14 mai 2013 par la chaine ARTE s'appuit sur des enquêtes menées aux quatre coins du monde montrant que certaines énergies décriées comme telles ne sont pas vraiment vertes.

D’ici à 2050, les fournisseurs d’électricité devront produire de l'énergie sans émettre de dioxyde de carbone (CO2). L’éolien et le solaire font naître des espoirs, alors qu'ils ne couvrent que 1 % de l’approvisionnement en énergie en Europe. En revanche, l'industrie du biogaz se développe.

Seul souci : "pour alimenter cette filière, il faut de la biomasse, matière organique, qui, après transformation, produira de l'énergie". À l'origine, celle-ci devait provenir des déchets agricoles. Mais, au final, les exploitants préfèrent cultiver du maïs, et utilisent pour cela… du fioul. L'essence consommée par les 7.500 centrales de biogaz allemandes par exemple génère 2,5 millions de tonnes de CO2 par an, des données qui n'entrent pas en compte dans le bilan carbone de l'Union européenne.

Cette céréale sert aussi de base aux biocarburants. En Europe, l’extension de sa production se fait au détriment des parcelles en fourrage ou des tourbières qui constituent d’importantes réserves de CO2. Au Brésil, elle provoque la destruction de pans entiers de la forêt amazonienne, libérant au passage des tonnes de gaz à effets de serre. En Europe, les centrales thermiques sont censées remplacer le charbon par du bois, mais les résultats ne sont guère probants. Partout, des multinationales régissent le marché de l’énergie.

Ce documentaire donne la parole à des syndicalistes paysans, des experts, des commissaires européens et des militants écologistes pour mieux décrypter certaines collusions d’intérêt entre politiques et industriels.

Le Parti de Gauche et Jean Luc MELENCHON prônent la planification comme méthode et l'Ecosocialisme comme pierres angulaires à la conduite de la transition énergétique.

Nous ne croyons pas au capitalisme vert qui reste, par essence, sur un modèle productiviste et de recherche du profit comme seul guide.


Les idées du Front de Gauche font sourire ? Peut être, mais les mesures appliquées aujourd'hui font pleurer. Il faut en changer, quel modèle alternatif le capitalisme propose t-il ? Aucun !





Disparition des abeilles : jardiniers à la rescousse!

Disparition des abeilles : jardiniers à la rescousse!



Les plantes mellifères
Les plantes mellifères produisent des substances tels du nectar, du pollen, du propolis et du miel récoltés par les insectes butineurs pour être transformés en miel. Beaucoup de plantes sont mellifères, mais seulement une partie peut être butinée par les abeilles domestiques du fait de leur morphologie (encombrement du corps, longueur de trompe, etc.). Parmi les milliers de possibilités, voici une courte liste des meilleures plantes mellifères pour votre jardin :
Arbres
Amélanchier, Amelanchier
Aubépine, Crataegus
Bouleau, Betula
Catalpa, Catalpa
Cerisier, Prunus
Épinette blanche, Picea abies
Érable de Norvège, Acer platanoides
Fèvier, Gleditschia triacanthos
Marronnier d’Inde, Aesculus hippocastanum 
Noisetier, Corylus
Robinier faux acacia Robinia pseudoacacia 
Sapin blanc, Abies alba
Tilleul à petites feuilles, Tilia cordata
Arbustes
Arbre à papillon, Buddléa
Chèvrefeuille, Lonicera
Clématite, Clematis
Cotonéaster, Cotaneaster
Fusain d’Europe, Euonymus europaeus 
Hibiscus, Hibiscus
Rhododendron, Rhododendron
Rosier, Rosa Symphorine, Symphoricarpos
Weigelia, Weigelia
Vivaces
Anémone, Anemone
Ancolie, Aquelegia
Aster, Aster
Campanule, Campanula
Centaurée, Centorea
Digitale, Digitale
Echinops ou Boule d’azur, Echinops
Gaillarde, Gaillardia
Hélénium, Hélenium automnale
Hémérocalle, Hemerocallis
Herbe à chat, Nepeta mussinii cataria 
Lys, Lilium
Lupins, Lupinus
Pavot, Papaver
Scabieuses, Scabiosa
Annuelles
Cléome, Cleoma
Fushia, Phygelius
Fines herbes
Bourrache officinale, Borrago officinalis 
Coriande, Coriandrum sativum 
Hysope officinale, Hyssopus officinalis 
Lavande, Lavandula
Marjolaine, Origanum vulgare
Mélisse, Melissa officinalis 
Menthe, Mentha
Sauge, Salvia sp.
Sarriette des jardins, Satureia hortensi 
Thym, Thymus
Au potager
Asperge, Asparagus officinalis 
Bleuet ou Myrtille, Vaccinium myrtillus 
Courge, Cucurbita
Chou, Brassica oleracea (en fleurs)
Framboisier, Rubus idaeus 
Tournesol, Helianthus sp.
Engrais verts
Moutarde, Sinapis
Trèfle, Trifolium
Sarrasin, Fagopyrum esculentum
« Mauvaises » herbes
Bardane, Lappa major 
Chardon-Marie, Silybum marianum 
Chicorée sauvage, Chicorium intybus 
Épilobe en épi, Chamerion angustifolium 
Pissenlit, Taraxacum
Tussilage, Tussilago farfara 
Molène, Verbascum
Verge d’or, Solidago